Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

accès rapides, services personnalisés
Laboratoire d'Ecogéochimie des Environnements Benthiques
UMR 8222

Granulométrie

La granulométrie

La granulométrie est l’étude de la répartition des éléments selon leur taille. La composition du Benthos varie selon la nature du substrat (fin, grossier, meuble ou dur). Par ailleurs, une modification de la granulométrie dans le temps (par exemple l’envasement d’un site) entraîne une évolution du Benthos. Le sédiment étant un facteur qui structure le Benthos, la granulométrie est un des paramètres essentiel à la caractérisation celui-ci.

Granulométrie laser 


 

Modèle : Le micro-granulomètre laser utilisé, est le Mastersizer 2000 de la firme Malvern . Il fonctionne avec le préparateur d'échantillons Hydro MU . L’ Hydro MU crée une suspension de particules dans l'eau ou dans un autre milieu liquide et permet entre autre de mesurer des poudres (poudres métalliques, ciment, minéraux, produits chimiques, produits alimentaires), du sédiment ou des émulsions.

Principe : Les particules qui doivent être mesurées sont diluées dans un bécher de 0,6 à 1 litre puis mises en circulation dans une cellule traversée par un faisceau laser parallèle. Les particules éclairées par le laser dévient la lumière de son axe principal. La quantité de lumière déviée et l’importance de l’angle de déviation permettent de mesurer la taille des particules. Ainsi, les particules de grosses tailles dévient des quantités importantes de lumière sur des angles faibles alors que les petites particules dévient des quantités infimes de lumière mais sur des angles plus larges. Les intensités reçues aux différents angles par le détecteur sont numérisées puis analysées par calcul grâce à la théorie de Mie. Cette théorie mathématique, interprétant la lumière diffusée par une particule, est modélisée pour des sphères. Autrement dit les particules sont assimilées à des sphères équivalentes. Le résultat du calcul est représenté sous forme de courbe de distribution des particules. Contrairement à la technique des tamis qui donne une distribution en masse, la micro-granulométrie laser nous donne une distribution des particules en volume.

Gamme : La gamme de détection de l’appareil s’étend de 0,2 µm à 2000 µm. Dans la pratique il n’est pas possible de passer des échantillons supérieurs à 1600 µm.

Pour les sédiments qui ont des particules supérieures à 1600 µm, il faut utiliser la technique des tamis.

Quantité : 50 ml d'échantillon

Conditionnement : Pour la micro-granulométrie laser, il est préférable de travailler sur du sédiment frais ou à défaut congelé . Le matériel lyophilisé ou séché est à éviter car il est souvent difficile de décoller les particules agglomérées. Classiquement le sédiment destiné à la granulométrie laser est conditionné dans des tubes Falcon de 50 ml. Afin d’éviter un granoclassement, ce sédiment ne doit pas être centrifugé.

Granulométrie par tamisage

La tamiseuse par vibration permet une analyse quantitative de particules solides par tamisage sec à l'aide de tamis superposés présentant des vides de mailles allant de 3150 µm à 40 µm. Après un temps de tamisage de 5 minutes, chaque refus de tamis est pesé. 18 tamis composent la colonne de tamisage : 3150 µm, 2500 µm, 2000 µm, 1600 µm-1250 µm, 1000 µm, 800 µm, 630 µm, 500 µm, 315 µm, 250 µm, 200 µm, 160 µm, 125 µm, 100 µm, 80 µm, 63 µm et 40 µm.

La technique des tamis donne une distribution en masse.

 

retour vers les techniques analytiques

06/03/16

Traductions :