Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

accès rapides, services personnalisés
Laboratoire d'Ecogéochimie des Environnements Benthiques
UMR 8222

Techniques chromatographiques

Chromatographie en phase gazeuse couplée à la spectrométrie de masse

La chromatographie en phase gazeuse est une méthode d’analyse physico-chimique par séparation qui s’applique aux composés gazeux ou susceptibles d’être vaporisés par chauffage sans décomposition. Cette technique permet l’analyse de mélanges éventuellement très complexes de nature et de volatilité très diverses.

Les composés à séparer se distribuent entre deux phases, la phase stationnaire contenue dans la colonne et la phase mobile (gaz vecteur) qui est un gaz inerte le plus souvent l’hélium. La séparation des composés du mélange sera fonction de leur affinité pour la phase stationnaire pouvant avoir différentes polarités et la température appliquée à la colonne, la phase mobile n’ayant quant-à-elle qu’un rôle de transport.

L’injection et la vaporisation des composés se fait dans l’injecteur porté à une température appropriée pour la volatilisation de l’échantillon. Le mélange à analyser est injecté à l’aide d’une microseringue à travers une pastille appelée septum dans une petite chambre de verre qui se trouve en tête de colonne. La colonne est placée dans un four qui est un thermostat à bain d’air qui permet soit de fixer la température à une valeur appropriée (isotherme), soit de la programmer en fonction du temps. La détection se fait à l’aide d’un détecteur qui est ici un spectromètre de masse qui permet d’enregistrer des spectres de masse.

Le détecteur couplé au chromatographe 3900 est un spectromètre de masse de type trappe ionique, le Saturn 2100T. Une trappe ionique (TI) est un filtre de masse où la préparation (les ions sont directement produits à l’intérieur de la trappe), l’analyse et la détection des ions s’effectuent dans un même espace, suivant des séquences temporelles successives. Elle joue à la fois le rôle de source, d’analyseur et de détecteur.

La source est la partie du spectromètre de masse où sont produits des ions par impact électronique à partir des molécules introduites, les molécules devant être sous forme gazeuse, l’analyseur sépare les ions produits par la source en fonction de leur rapport masse sur charge (m/z) et le détecteur qui a un double rôle : de détecter les ions proportionnellement à leur nombre et d’amplifier le courant correspondant pour le rendre détectable par l’électronique du système.

L’identification des composés se base sur la comparaison des chromatogrammes des échantillons analysés à ceux de mélanges standards connus, le temps de rétention des composés et les spectres de masse des composés. Les résultats sont exprimés en pourcentages et en concentrations.

 

Dosage des acides gras totaux 

Les acides gras (AG) pour être analysés par chromatographie en phase gazeuse doivent être transformés chimiquement en des composés volatiles, les esters méthyliques d’acides gras (EMAG). Cette réaction chimique s’appelle la méthylation. La méthode utilisée est une transméthylation acide directe. L'extraction des lipides, la libération des acides gras et leur méthylation en esters méthyliques d'acides gras se font en une seule étape dite méthode "One step".

- Indarti et al (2005): Direct FAME synthesis for rapid total lipid analysis from fish oil and cod liver oil. Journal of food composition and analysis 18: 161-170.

- Tom Lewis et al (2000): Evaluation of extraction method for recovery of fatty acids from lipid-producing microheterotrops. Journal of Microbiological Method 43: 107-116

- Conseils tirés de l’ouvrage “Lipid analysis” 3ème édition. William W Christie. (2003)

retour vers les techniques analytiques

06/03/16

Traductions :