Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

accès rapides, services personnalisés
Laboratoire d'Ecogéochimie des Environnements Benthiques
UMR 8222

Contexte et objectifs de recherche

ENJEUX ENVIRONNEMENTAUX ET SOCIÉTAUX

Les écosystèmes marins sont aujourd'hui soumis à des pressions anthropiques multiples comme les accumulations locales de polluants et de nutriments, l'acidification et le réchauffement des masses d’eau marines, et la modification de la circulation océanique globale.

Les écosystèmes benthiques et leurs communautés sédentaires sont particulièrement concernés, alors même qu'ils jouent un rôle- clé pour un ensemble de fonctions de régulation et de conservation de la biodiversité. Dans ce contexte, la Convention pour la Diversité Biologique (Conférence des Nations Unies, Nagoya) engage les nations signataires a mettre en place des mesures de protection et de conservation du milieu marin à hauteur de 10 %  en 2020 soulignant également le manque de connaissance pour prédire le rôle et la vulnérabilité des écosystèmes marins, évaluer l’efficacité des mesures de conservation ou encore définir des indicateurs pertinents de la qualité écologique du milieu.

Le développement de recherches fondamentales est notamment indispensable pour :

    - décrire les mécanismes qui gouvernent la dynamique des communautés benthiques et leurs fonctions,

    - construire des modèles prédictifs basés sur des scénarios climatiques et de perturbations,

    - mettre au point des méthodes et outils permettant l’appropriation de ces connaissances dans le cadre des politiques publiques.

ENVIRONNEMENTS MODÈLES ET STRUCTURATION DU PROJET

Ces recherches concernent des écosystèmes soumis à une forte variabilité environnementale et d'importance écologique majeure. Nos modèles s’étendent du littoral Méditerranéen, fortement anthropisé, aux canyons sous-marins et deltas de fleuves qui prolongent vers les profondeurs les effets anthropiques et climatiques, aux grands fonds océaniques dont la biodiversité et les habitats subissent aussi des pressions accrues, liées à l’exploitation de leurs ressources minérales, énergétiques et biologiques.

Ces modèles permettent des observations et expérimentations en milieu naturel, en ciblant plus particulièrement la réponse aux événements extrêmes, météorologiques (crues, tempêtes, cascades d'eau dense) ou géologiques (éruption volcanique, turbidite). L'expérimentation en aquarium permet d'appréhender certaines de ces fonctions en conditions semi-contrôlées. Les approches numériques permettent l'analyse et l'intégration de ces données dans des modèles mécanistes et/ou prédictifs.

 

 

 

 

LECOB - 23/08/16

Traductions :