Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

accès rapides, services personnalisés
Laboratoire d'Ecogéochimie des Environnements Benthiques
UMR 8222

Merquiol Louise (Stage M2)

Mise au point d’une approche non destructive pour l’analyse in situ de la croissance des coraux d’eau froide.


Stage de Master 2 Master OEM (UPMC)

 
Encadrants :

Dr. Franck LARTAUD (lab. Ecogéochimie des Environnements Benthiques, LECOB UMR 8222, Banyuls) Mail : franck.lartaud@obs-banyuls.fr Tel : 04 30 19 24 52
 
Alexandra GIGOU (Parc naturel marin du golfe du Lion) Mail : alexandra.gigou@aires-marines.fr  Tel : 04 68 68 55 90
 
Description et objectifs scientifiques :

En formant des récifs qui servent de nurserie et de refuge pour de nombreuses espèces (poissons, décapodes, échinodermes…), dont certaines d’intérêt patrimonial ou commercial, les coraux profonds  constituent des organismes-clés d’écosystèmes considérés comme des hotspots de biodiversité en milieu profond. Cependant, ces espèces profondes sont particulièrement sensibles aux perturbations de leur écosystème, notamment liées à des menaces multiples telles que l’influence de la pêche profonde, de l’accumulation de macro-déchets ou de polluants, mais également des effets du changement climatique et de l’acidification des océans. Ce contexte a conduit à imposer des mesures de protection en faveur de certaines espèces de coraux d’eau froide, et plus généralement à définir des aires de protection des habitats coralliens profonds (UN General Assembly Resolution 61/105).  Les explorations menées dans le cadre des politiques publiques en matière de protection et de conservation de ces espèces (campagnes OOB-DIREN 2008-2009, AAMP MEDSEACAN 2009-2010) ont révélé la forte abondance des espèces ingénieures de coraux froids Lophelia pertusa et Madrepora oculata dans le canyon Lacaze-Duthiers, au large de Banyuls-sur-mer. Ces observations ont conduit à intégrer ce canyon dans le périmètre du Parc naturel marin du golfe du Lion (PNMGL) créé en 2011, ce qui en fait la première aire marine protégée française incluant des habitats profonds écologiquement et biologiquement sensibles. Depuis 2010, un programme de recherche dédié à cet écosystème a été développé par le LECOB (UPMC-CNRS) dans le cadre de la chaire ‘Environnement marin extrême, biodiversité et changement global’. Plusieurs plongées de robots submersibles (ROV) ont été réalisées sur l’un des sites ateliers de ce programme dans l’axe du canyon Lacaze-Duthiers (à 500 m de profondeur), afin de quantifier et caractériser les récifs de coraux dans cette zone. En 2015, un suivi plus précis a été initié sur des massifs de référence, à l’aide de marqueurs permettant le repositionnement du ROV pour des prises de vues standardisées, dans le but d’évaluer la croissance in situ d’espèces constructrices de récifs.
 
A partir de banques d’images vidéos, le but de ce stage sera d’étudier en détail les patrons de croissance de massifs de référence à différentes échelles (de la branche contenant quelques polypes à la colonie dans son ensemble). Cette nouvelle méthode standardisée non destructive sera comparée aux données acquises via des approches plus classiques d’acquisition vidéo (Larcom et al., 2014) ou des approches expérimentales telles que le bouturage et recapture (Lartaud et al., 2014). A terme, le but est de proposer une approche efficace pour déterminer des bioindicateurs de l’état de santé des coraux profonds afin qu’ils soient utilisés à plus large échelle dans les plans de gestion des aires marines protégées incluant les milieux profonds. Cette approche devra notamment permettre de proposer au Parc naturel marin du golfe du Lion un protocole pour le suivi à long terme des récifs profonds localisés dans son périmètre (tenant compte de la taille, morphologie, diversité et structure spatiale des colonies, macrodéchets, espèces dominantes de la faune associée), afin qu’il puisse renseigner son de bord et mettre en œuvre des mesures de gestion pertinentes.

Moyens mis à disposition de l’étudiant

Les enregistrements vidéos in situ des campagnes LECOB-Chaire Fondation TOTAL sur le site atelier A (2010-2016) seront mis à disposition pour ce stage.  L’analyse des vidéos sera réalisée avec des équipements informatiques de post-traitement dédiés disponibles au laboratoire.  Une campagne en mer sur le canyon Lacaze-Duthiers, à laquelle participera l’étudiant-e, est prévue au printemps 2017.
 
Références citées :
 
Larcom AA, McKean DL, Brooks JM, Fisher CR (2014) Growth rates, densities, and distribution of Lophelia pertusa on artificial structures in the Gulf of Mexico. Deep Sea Res I 85:101–109.

Lartaud F, Pareige S, de Rafelis M, et al (2014) Temporal changes in the growth of two Mediterranean coldwater coral species, in situ and in aquaria. Deep Res Part II Top Stud Oceanogr 99:64–70.

15/03/17

Traductions :