Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

accès rapides, services personnalisés
Laboratoire d'Ecogéochimie des Environnements Benthiques
UMR 8222

Bienvenue au LECOB UMR 8222

Le LECOB (UPMC-CNRS UMR 8222) est un laboratoire conjoint de l'Université Pierre et Marie Curie et du CNRS. Ce laboratoire est rattaché à l' du CNRS et constitue l'une des 4 unités de recherches de l'Observatoire océanologique de Banyuls. Il associe 25 chercheurs, enseignants-chercheurs, techniciens, assistant-ingénieurs et ingénieurs (permanents et non-permanents) spécialisés en faunistique, microbiologie, écologie, biogéochimie, physique et chimie de l'environnement marin. 

Le LECOB étudie les écosystèmes benthiques et leurs interfaces, du littoral aux abysses, au travers des réseaux d'interactions complexes entre les communautés d'organismes et les composantes réactives de leur environnement.  L'objectif de nos recherches est de mieux comprendre les propriétés dynamiques de ces réseaux et les fonctions qu'ils assurent.  Il s'agit d'en décrire les mécanismes pour prédire leur rôle dans l'établissement et le maintien de la biodiversité, les processus de transformation de la matière et les transferts d'énergie et de polluants dans les écosystèmes.

Les approches proposées combinent et en milieu côtier et profond, et mobilisent des méthodes et outils des différentes disciplines. Le LECOB accueille des étudiants de différents cursus, en particulier Master et Doctorat.  

LECOB - 29/09/17

Voir le flux RSS de ces contenus

ACTUALITÉS

    • IMPACT

      Le LECOB coordonne les observations écologiques du projet Interreg Marittimo IMPACT qui vise à évaluer l'impact des ports sur les Aires Marines Protégées adjacentes. Lorenzo Bramanti (LECOB), Bruno Hesse (FR) et Katell Guizien (LECOB) étudient la persistence locale et la connectivité des populations de gorgones du Parc Régional de Porto Venere et de l'Aire Marine Protégée des 5Terre.
       
      Pour en savoir...

    • Mariana Padron

      Mariana Padron rejoint le LECOB pour un post-doctorat dans le cadre du projet IMPACT à compter du 1er juin. Sa contribution au projet sera d'estimer par des méthodes de génétique des populations, le taux d'auto-recrutement des populations de gorgones autour des ports de Bastia, La Spezia et Toulon.

    • Gorgone Blanche en Méditerranée

      Suite aux recherches menées par Mariana Padron, Katell Guizien, Lorenzo Bramenti, Federica Constantini et Sandra Baksay, chez la gorgone blanche (Eunicella singularis), le transport larvaire passif explique le flux de gènes entre les populations du Golfe du Lion. Cette étude plaide pour une extension des mesures de protection du coralligène dans le centre du Golfe du Lion.
      Cliquez sur le bandeau ci-dessous...

Traductions :

    Contact

    Direction : Nadine Le Bris

    Tél : 04-30-19-24-14

    ------------------------------

    Sous-directeur : Pierre Galand

    Tél : 04-30-19-24-51

    ------------------------------

    Secrétariat : Nathalie Guillory

    Tél : 04-30-19-24-73

    ------------------------------

    Formation permanente : Béatrice Rivière

    Tél : 04-68-88-73-82

    ------------------------------

    Assistant de prévention : Erwan Péru

    Tél : 04-68-88-73-66

    ------------------------------

    Web : Gilles Vétion

    Tél : 04-68-88-73-82

    ------------------------------