Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

accès rapides, services personnalisés
Laboratoire d'Ecogéochimie des Environnements Benthiques
UMR 8222

Articles dans les médias

  • Article dans le journal l'Écho du Roussillon du 2 avril 2014

Le taret, ancien fléau, acteur de biodiversité

Présentation des  travaux de François Charles, chargé de recherches au CNRS, sur le taret.

 

  • Article dans le Journal l'Indépendant du 25 février 2014)

Le taret : un ancien fléau au service de l'écologie moderne

Un article dans l'Indépendant publié le 25 février 2014, présente les recherches menées par François Charles (chargé de recherche au CNRS), François Lantoine (Enseignant-chercheur à l'UPMC), Jean-Marc Guarini (Professeur à l'UPMC) et Sandrine Fanfard (doctorante UPMC) sur un petit bivalve xylophage, le taret (teredo navalis).

 

  • Article dans le journal Sciences Daily, rubrique "Sciences News", le 18 novembre 2013

Small Thaw Ponds: An Unaccounted Source of Methane in the Canadian High Arctic

Karita Negandhi, Isabelle Laurion, Michael J. Whiticar, Pierre E. Galand, Xiaomei Xu, Connie Lovejoy. . PLoS ONE, 2013; 8 (11)

 

  • Article dans le journal Sciences Daily, rubrique "Sciences News", le 10 septembre 2013

Why are some corals flourishing in a time of global warning?

Cet article présente les travaux d'un projet financé par le National Science Foundation (NSF) auxquels participe Lorenzo Bramanti, post-doc au LECOB.

 

  • Communiqué de presse régionale Monpellier, le 4 avril 2013

"Des microorganismes insoupçonnés dévoilent leur rôle dans le maintien de la biodiversité marine"

Lire le communiqué

Il y a près de 40 ans, la découverte d’un troisième « domaine » d’êtres vivants bouleversait notre vision de la biodiversité. De nos jours, ces microorganismes appelés Archaea sont loin d’avoir livré tous leurs secrets. Deux laboratoires de Banyuls-sur-Mer, le Laboratoire d’écogéochimie des environnements benthiques (LECOB – UPMC/CNRS) et le Laboratoire d’océanographie microbienne (LOMIC – UPMC/CNRS), viennent de participer à une étude1 qui dévoile la composition de cette population microscopique et son rôle probablement important dans l’équilibre des écosystèmes. Ces résultats ont fait l’objet d’une publication dans la revue internationale PNAS le 25 mars.

Mylène Hugoni & Najwa Taib, Didier Debroas, Isabelle Domaizon, Isabelle Jouan Dufournel, Gisèle Bronner, Ian Salter, Hélène Agogué, Isabelle Mary, and Pierre E. Galand. « Structure of the rare archaeal biosphere and seasonal dynamics of active ecotypes in surface coastal waters”, in Proceedings of the National Academy of Sciences USA, 25 mars 2013. Doi : 10.1073/pnas.1216863110. Contacts Contact-chercheur | LECOB | Pierre Galand | T. 04 30 19 24 14 | pierre.galand@obs-banyuls.fr Communication | CNRS | Aurélie Lieuvin | T. 04 67 61 35 10 | aurelie.lieuvin@cnrs.fr

 

  • Article dans "La Provence" du jeudi 10 novembre 2011 sur le colloque Biodivmex du CNRS qui s'est tenu à Marseille.

Trois membres du LECOB ont participé à l'atelier BIODIVMEX sur la biodiversité en Méditerranée du chantier MISTRAL.  Cet atelier vise à préparer un livre blanc permettant de faire le point sur les recherches concernant la biodiversité conduites dans le bassin méditerranéen. Il a aussi pour objectif de participer à la structuration de la communauté internationale et d'envisager des recherches coopératives prioritaires dans le domaine.

Participants : Nadine Le Bris, Céline Labrune et Mustafa Yücel.

 

"Des jardins de roses au fond de l'océan".

« Jardin de roses », c'est ainsi qu'on a nommé la première source hydrothermale découverte. Ce nom traduit la surprise des explorateurs face au foisonnement de vie qu'elle héberge. En effet, de multiples organismes prospèrent dans ces oasis du fond des océans, grâce à une chimie du vivant inédite qui n'est pas inféodée à l'énergie du Soleil.

Nadine Le Bris, conseil scientifique pour  la traduction de l'article : "Abysses : un empire méconnu" de Craig Mc Clain, directeur scientifique adjoint du Centre national de synthèse sur l'évolution de Durham, en Caroline du Nord aux États-Unis.

 

Géochimie : On pensait le site hydrothermal de Lost City incapable d’abriter une faune importante. L’étude de son double fossile prouve le contraire.

Journal du CNRS n°258-259 juillet-août 2011

 

Nature Geosciences : research highlights, volume 4 juin 2011

 


  

Article dans l'Indépendant du 22-05-11 (http://www.lindependant.fr/)

 

 

 

 

 

 

 

 

LECOB - 28/03/16

read this article in English