Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

accès rapides, services personnalisés
Laboratoire d'Ecogéochimie des Environnements Benthiques
UMR 8222

Conférences grand public

 

2019

 

 

, Directrice de recherches au CNRS a présenté le 7  juin 2019 une conférence intitulée

 

 

Connectivité des Aires Marines Protégées

 

A l’instar des réseaux informatiques et des réseaux sociaux, les aires marines protégées, mises en place sur un discours de bénéfices pour les communautés humaines locales, sont incitées à se mettre en réseau. Mais de quel réseau parle-t-on ? Quelle est cette trame bleue marine de connectivité, invisible ou presque depuis les satellites, qui permettrait d’optimiser la protection du milieu marin ? A quelles échelles spatiales faudra t’il promouvoir les solidarités écologiques autour de la biodiversité marine ?

 

, Chargé de recherches au CNRS a présenté le 13 mars 2019 une conférence intitulée

 

Les sources hydrothermales, oasis des grands fonds et cibles des compagnies minières.


Découvertes à la fin des années 1970, les sources hydrothermales profondes ont révolutionné notre vue de la vie dans les abysses océaniques. Alors que le fond à ces profondeurs est généralement caractérisé par une faible biomasse, les communautés hydrothermales apparaissent comme des oasis de vie. Elles sont habitées par des espèces que l’on ne trouve que dans ce type d’environnement et qui tirent bénéfice d’une production locale. Si loin de la surface, la production de matière organique ne se fait pas par des plantes ou des algues mais des bactéries qui exploitent les composés chimiques émis dans le fluide hydrothermal. Le fluide hydrothermal, en surgissant du plancher océanique, est rapidement refroidi, ce qui induit la précipitation des métaux qu’il contient. L’accumulation de ces précipités riches en métaux représentent un grand intérêt pour les compagnies minières qui ont déjà déposé des permis d’exploration pour de nombreux sites et des permis d’exploitation dans le Pacifique Ouest. Quel serait l’impact d’une telle exploitation ? La faune unique des sources hydrothermale serait-elle en danger de disparition ? Si oui, à quelle échelle devons-nous réfléchir ?

 

2017

 

, Directrice de recherches au CNRS a présenté le 6 décembre 2017 une conférence intitulée

 

Connectivité des Aires Marines Protégées

 

A l’instar des réseaux informatiques et des réseaux sociaux, les aires marines protégées, mises en place sur un discours de bénéfices pour les communautés humaines locales, sont incitées à se mettre en réseau. Mais de quel réseau parle-t-on ? Quelle est cette trame bleue marine de connectivité, invisible ou presque depuis les satellites, qui permettrait d’optimiser la protection du milieu marin ? A quelles échelles spatiales faudra t’il promouvoir les solidarités écologiques autour de la biodiversité marine ?

 

2015

Katell Guizien, Chargée de recherches au LECOB a présenté le 2 octobre 2015 une conférence intitulée  "Les espèces marines fixées et leur rapport avec la conservation et le cycle de vie avec le corail rouge comme exemple". Cette conférence s'est faite dans le cadre du 15ème Éco-Festival, La Méditerranée, une mer vivante qui a eu lieu à Céret (Pyrénée-Orientales) du 30 septembre au 4 octobre 2015.

 

2014

Franck Lartaud, Maître de conférences au LECOB (UPMC) a présenté une conférence intitulée : "Deep Biodiversity : Plongées de l'extrême pour découvrir la faune des fonds océaniques" dans le cadre d'une soirée d'information sur la plongée subaquatique à Canet en Roussillon le 24 juin 2014. La soirée était  animée par le Docteur Anne Ricart-Pons du service de médecine hyperbare de la clinique Saint-Pierre de Perpignan avec la participation de la ville de Canet, le club de plongée canetois et Aquatile Plongée.

 

2013

13 juin : "A la découverte d’un géant invisible" ou l’écologie du phytoplancton. Conférence par François Lantoine, Maître de Conférences à l'UPMC (LECOB)

 

 

Les océans couvrent les deux tiers de la surface du globe mais de très nombreux organismes vivants restent inconnus. Parmi ceux-ci, le phytoplancton constitué d’algues microscopiques unicellulaires flottant au grès des courants constitue un mystère pour le plus grand nombre. Chaque goutte d’eau des premiers cent mètres de l’océan contient des milliers de représentants d’une flore invisible à l’œil nu. Ces microalgues présentes dans tous les océans et mers du monde forment une gigantesque « forêt planctonique » invisible.

Étant à la base des chaînes alimentaires marines, le phytoplancton joue un rôle essentiel dans l’écologie des océans et plus largement dans le cycle du carbone à l’échelle de la planète. Cette conférence grand public a pour objectif de présenter de manière simple : la diversité, l’écologie et la beauté de ces lilliputiens des mers.

LECOB - 13/06/19

Traductions :