Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

accès rapides, services personnalisés
Laboratoire d'Ecogéochimie des Environnements Benthiques
UMR 8222

Écologie et fonctionnement des écosystèmes côtiers

Master Science de l’Univers, Écologie, Environnement

Spécialité Océanographie et Environnements Marins

 

Unité d’enseignement 5MU12

****************************************************************

Programme détaillé de l'UE                 Affiche de l'UE

 

3 semaines (6 ECTS) - Observatoire Océanologique de Banyuls-sur-Mer

(http://www.obs-banyuls.fr)

Responsables : Audrey Pruski, audrey.pruski @ obs-banyuls.fr

Jadwiga Orignac, jadwiga.orignac @ obs-banyuls.fr

 

Les écosystèmes côtiers figurent parmi les plus variés et productifs au monde, et délivrent à ce titre une large gamme de services socio-économiques. Situé à l’interface entre le continent et l’océan, ils sont caractérisés par de forts gradients physicochimiques, une forte biodiversité, une hétérogénéité spatiale et temporelle extrême, et une grande vulnérabilité face aux contraintes environnementales. Leur fonctionnement est gouverné par un ensemble de processus écologiques et biogéochimiques dont les relations complexes sont encore mal définies. Une bonne compréhension de ces processus et de leurs interactions est indispensable pour comprendre la dynamique des écosystèmes côtiers, prédire leur réponse aux perturbations anthropiques et assurer une gestion intégrée du littorale.

Objectifs

Faisant suite aux UE de station en M1 (4M12, 4M13, 4M14)  qui ont permis de décrire les différentes composantes biologiques des écosystèmes marins, l’UE  5MU12 aborde le rôle de ces composantes sur le fonctionnement des écosystèmes côtiers (écologie fonctionnelle). L’objectif de cette UE est de donner aux étudiants une vision intégrée des principaux processus biogéochimiques (production primaire, boucle microbienne, diagenèse précoce, transfert trophique…) et physiques (sédimentation, resuspension, diffusion et transport particulaire dans les sédiments….) affectant le fonctionnement des écosystèmes côtiers. Nous nous attacherons tout particulièrement à décrire la dynamique du couplage entre les compartiments pélagiques et benthiques et à comprendre le rôle de certains groupes d’organismes (espèces dites « ingénieures ») sur ce couplage et sur le devenir de la matière en milieu marin.

La philosophie de cette UE est de donner aux étudiants des connaissances théoriques et des compétences méthodologiques qu’ils mettront à profits lors d’ateliers. La diversité des habitats rencontrés sur la côte rocheuse Méditerranéenne permettra d’illustrer des fonctions des organismes vivants (méiofaune, invertébrés bentiques suspensivores et déposivores, espèces calcifiantes…) dans les écosystèmes côtiers.

Les processus et interactions appréhendées dans cette UE seront complétés par l’étude  de la structure des communautés dans l’UE 5MU13 et seront reprises dans l’exercice de conceptualisation du fonctionnement des écosystèmes côtiers de l’UE 5MU14.

Thèmes

1. Processus de production et de recyclage de la matière en milieu marin – Biogéochimie des sédiments marins

2. Systèmes sous influence des fleuves – continuum continent océan

3. Couplage bentho-pélagique

4. Rôle fonctionnelle de la faune interstitielle (méiofaune) dans les sédiments meubles

5. Influence des invertébrés benthiques sur les flux de matière et de polluants, et leur devenir dans l’écosystème marin

6. Impact et conséquences des perturbations anthropiques (eutrophisation, pollutions chimiques, destruction des habitats, chalutage…)

7. Approches méthodologiques : capteurs in situ, chromatographie gazeuse, dosages spectrofluorimétriques et colorimétriques, mésocosmes…

Notation

6 ECTS : Examen écrit 50/100, projet bibliographique 50/100.

Audrey Pruski (audrey.pruski @ obs-banyuls.fr) - 02/11/16

Traductions :